Mistica | page d'accueil
Présentation du projet MISTICA
português
english
español
Votre page précédente Communauté virtuelle | Applications pilotes | Métasite | Manifestations | Évaluations | Cyberothèque Votre page suivante

Page d'accueil de la section
Introduction générale
Présentation générale

Justifications

Objectifs

Produits

Organisation et agenda


Présentation complète
Présentations des financeurs et de l'exécutant
Glossaire

Présentation des justifications

Depuis la fin des années 80, plusieurs groupes de la société civile sont convaincus des possibilités qu'offre ce que l'on appelait à l'époque en espagnol la CMC "comunicación mediante computadoras (communication au moyen des ordinateurs)". Ils ont investi du temps et de l'énergie à essayer de donner du pouvoir aux usagers de ces technologies pour transformer celles-ci, à travers un processus d'appropriation, en un outil clé pour le développement, susceptible de réduire les différences entre Nord et Sud. Ces groupes ont grandi, au fur et à mesure que la technologie évoluait et intégrait la composante de l'information 2 et se transformait, à partir de la seconde moitié des années 90, en un nouveau média qui attire l'attention de tous les acteurs de la société, depuis le monde des affaires jusqu'aux administrations publiques. La vision initiale, quelque peu utopique, s'est nuancée et a dû composer avec la réalité, où la technologie, semble-t-il, peut servir des intérêts différents, tels que la globalisation économique ou la démocratie participative.

Cette évolution très rapide, les transformations vers une société où l'information joue un rôle essentiel, ainsi que les réelles difficultés à mesurer les effets de cette technologie pour les usagers, ont permis la formulation de nombreuses hypothèses de travail très optimistes, quant à l'utilité des NTIC parmi les communautés travaillant pour le développement. Néanmoins, ces hypothèses n'ont pas pu être confrontées à la réalité du terrain. Les études mesurant ses effets sont rares, ainsi que les données descriptives concernant les usagers de ces nouvelles technologies. En outre, ces études ne sont pas faciles à mener, dans la mesure où il faut également pouvoir distinguer les niveaux d'appropriation des technologies au service du développement 3.

Par ailleurs, dans beaucoup de régions, et en particulier en Amérique latine et dans les Caraïbes, les acteurs du développement ont souffert des changements économiques accélérés dans les modèles traditionnels de coopération. Pour survivre, ils ont dû adopter des attitudes plus compétitives qui n'ont pas facilité le travail coopératif dans le secteur.

Si les promesses initiales de la CMC tiennent et s'expriment avec plus de force avec les NTIC, si les perspectives sont plus larges, les défis et les menaces le sont tout autant, étant donné la présence grandissante, et souvent sans contrôle, des forces du marché au sein de ces nouvelles technologies. En outre, pendant la même période, le mouvement des acteurs sociaux a été globalement affaibli en raison de changements géopolitiques. Les données quantitatives sur l'impact social de ces technologies sont peu nombreuses, et il devient urgent de réfléchir à des efforts mobilisateurs, capables, à la fois, de fortifier le secteur et de permettre la création de mécanismes pour une exacte connaissance des impacts de ces technologies sur la société, en particulier sur la société civile.

Les problèmes d'infrastructure pour les NTIC n'ont pas disparu et sont toujours sérieux dans les régions éloignées des centres urbains ; néanmoins, ils ne sont plus aussi urgents qu'au début de la décennie.

Avec l'évolution rapide des moyens technologiques, on doit s'orienter vers des méthodes et des mécanismes susceptibles de cultiver et de faire renaître la proactivité et l'intégration des acteurs sociaux, en courant le risque, certes, que les éléments transformateurs de société soient réduits par la force toujours plus imposante des grands acteurs du marché. On a besoin de projets mobilisateurs, à même de cristalliser les changements et offrant des réelles possibilités de collaboration à ce groupe clé pour le développement. On doit donner du pouvoir aux nombreux acteurs, les aider à établir des cadres coopératifs, les sensibiliser à l'importance de mesurer l'impact de leurs actions et les renforcer pour qu'ils puissent jouer leur rôle dans le nouveau schéma de la société.

Les acteurs que nous souhaitons réunir ont besoin d'appuis financiers pour entreprendre des actions conjointes, pour réfléchir et pour prendre des risques avec des applications et des méthodologies nouvelles qui ouvrent des chemins innovants dans l'usage social des technologies de l'information pour la société civile latino-américaine, plutôt que d'aide financière pour l'achat d'équipements ou d'accès à l'Internet.

Frayer cette voie exige des ressources difficiles à obtenir dans la coopération internationale, tournée plutôt vers l'installation d'équipements et le transfert technologique. Les niches spécifiques du CRDI, dans la recherche pour le développement, et celles de la FPH, dans la réflexion et l'échange d'expériences pour la dynamisation des mouvements sociaux, rendent possible la réalisation d'activités comme celles proposées ici. Ce projet, par ses produits d'information, ses méthodologies appliquées, ses applications pilotes orientées vers la mesure des impacts sociaux des NTIC, ainsi que par sa propre valeur, voulue exemplaire en termes de collaboration ouverte, vise à apporter une contribution au secteur social des NTIC pour assumer pleinement son rôle en Amérique latine et dans les Caraïbes.


2. Le Gopher est né en 1991 et le Web en 1993, lorsque l'Internet s'est mondialisé.

3. On ne peut mesurer de la même façon "usager" et "habile", qui s'est transfomé en un communicateur et consommateur global avec l'Internet, et "usager" et "également habile", qui a appris à utiliser cet outil pour promouvoir ses idées par le biais de la production d'informations et à créer des communautés virtuelles au service du développement.

Page suivante : Objectifs


Votre page précédente Haut de page Votre page suivante

Recherche | Crédits | Plan du site | Courriel : <webmistica@funredes.org>
http://funredes.org/mistica/francais/projet/presentation_generale/just.html
Dernière modification : 06/09/1999